Vous êtes ici

Les sociétés minières canadiennes reconnues pour la haute crédibilité de leur programme de responsabilité sociale

Les entreprises membres de l’Association minière du Canada (AMC) ont été reconnues récemment pour s’être dotées de l’un des programmes les plus efficaces en matière de responsabilité sociale de l’entreprise (RSE), grâce à leur initiative Vers le développement minier durable (VDMD).

Un rapport publié dernièrement par Canadian Business of Social Responsibility (CBSR), et intitulé « CSR Frameworks Review for the Extractive Industry », a désigné l’initiative VDMD comme un programme important en comparaison de dix autres grands programmes de RSE destinés aux industries extractives, selon le degré de prescription, de direction et de conformité. D’après ce rapport, l’initiative VDMD propose « un système pratique et concret d’amélioration continue de la gestion sociale et environnementale ». Le rapport distingue également l’initiative VDMD comme l’un des rares programmes de RSE destinés à l’industrie extractive qui englobent l’information obligatoire et la vérification des résultats par un tiers. Selon ses conclusions, l’initiative VDMD « s’adapte favorablement à l’étalonnage, par rapport aux programmes canadiens équivalents, de même qu’à l’observation des tendances de l’industrie ».

« Canadian Business for Social Responsibility reconnaît que nos entreprises membres des industries extractives ont besoin d’accéder à une évaluation de l’éventail grandissant des programmes de RSE qui leur sont offerts », a déclaré Andrea Baldwin, directrice, services conseils, CBSR. « En tant qu’organisme chef de file de la RSE, il s’agit là d’un exemple des services de soutien, de consultation et de recherche que nous offrons aux entreprises canadiennes pour les aider à améliorer leur rendement sur les plans social et environnemental. »

L’initiative VDMD est axée sur l’amélioration du rendement de l’industrie minière en matière de développement durable. Les entreprises membres suivent ses principes directeurs et transmettent de l’information en fonction d’indicateurs qui mesurent leur rendement par rapport à des activités minières spécifiques, dont la gestion des rejets, l’utilisation de l’énergie, la gestion des émissions de gaz à effet de serre, la communication externe et la gestion de crise.  Quatre nouveaux indicateurs de développement se sont ajoutés : santé et sécurité, exploitation minière et peuples autochtones, biodiversité et fermeture des mines. L’association étudie également les possibilités d’application internationale de son initiative.

« Ce rapport concorde avec les résultats d’autres études, qui considèrent l’initiative VDMD comme la ”meilleure de sa catégorie” », a précisé Gordon Peeling, président et chef de la direction de l’AMC. « Le rapport de CBSR confirme l’efficacité et la crédibilité de l’initiative VDMD. Il révèle également qu’elle permet à nos membres de démontrer leur engagement à améliorer leur rendement en matière de développement durable. »

Le rapport et ses recommandations éclaireront le conseil d’administration de l’AMC quant à la prise de décisions stratégiques sur le développement et l’application de l’initiative à long terme.

Pour obtenir une copie du rapport de Canadian Business of Social Responsibility, veuillez consulter le site Web de l’AMC, à l’adresse www.mining.ca, ainsi que le site Web à l’adresse www.cbsr.ca/resources/cbsr-research.

L’Association minière du Canada est l’organisation nationale de l’industrie minière canadienne. Ses membres sont des entreprises œuvrant dans les domaines de l’exploration, de l’exploitation minière, de la fonte, de l’affinage et de la production de matériaux semi ouvrés.

 

-30-