Vous êtes ici

Les contributions de l’industrie minière canadienne à l’étranger

L’investissement minier canadien à l’étranger a des répercussions économiques positives directes sur les pays et les communautés hôtes. On estime que 80 % des fonds investis dans la construction et l’exploitation d’une mine sont dépensés dans le pays hôte sous forme de salaires, de dépenses d’approvisionnements dans des commerces locaux et de paiements aux différents ordres de gouvernement.

Cette estimation est validée par des études menées annuellement par l’AMC. En misant sur une méthodologie élaborée par le Conseil mondial de l’or, l’AMC sonde ses membres à propos de leurs dépenses liées aux activités minières à l’étranger. Cette étude vise à mieux cerner les contributions d’ensemble du secteur minier canadien au développement économique dans toutes les régions du monde, au lieu de se pencher uniquement sur les taxes et redevances.

Call-out-box-fr.JPG

Huit sociétés membres de l’AMC (représentant 38 exploitations productrices et 23 exploitations non productrices, comptant conjointement 70 500 employés et sous-traitants) ont fourni des renseignements en 2017 quant à leurs dépenses liées aux salaires des employés, aux paiements à des fournisseurs, aux investissements communautaires, aux impôts, taxes et redevances, ainsi qu’aux paiements à des offreurs de fonds. Les données recueillies auprès de ces 61 exploitations démontrent que la majorité des dépenses associées aux activités minières étaient effectuées dans les pays hôtes.

  • Les résultats du sondage de l’AMC indiquent que les dépenses rapportées ont atteint 14,3 milliards de dollars américains, en tout, une proportion de 13 milliards de dollars de cette somme (soit 91 %) ayant été dépensée dans le pays hôte.

  • Le sondage a aussi permis de relever que les bénéficiaires les plus importants dans les pays hôtes sont les entreprises qui fournissent des équipements et des services aux exploitations minières, auxquelles 37 % des dépenses ont été versées.

  • Les deuxièmes plus importants bénéficiaires sont les employés, ce qui représente 11 % du total, suivi des gouvernements et des communautés, soit 9 % du total.

Objectifs d’approvisionnement local et de développement durable

En se procurant des biens et des services dans leurs pays hôtes, les sociétés minières canadiennes peuvent générer des retombées positives sur le développement économique et social. Alors que la société civile et le public en général ont eu tendance à se focaliser fortement sur l’impôt payé par les sociétés minières, l’approvisionnement est le type de paiement le plus important qu’une exploitation minière effectuera au cours de sa vie utile.

Par conséquent, la reconnaissance du rôle que l’approvisionnement local peut jouer dans l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD) s’accentue. Tel que mentionné dans le rapport commun intitulé Cartographie de l’exploitation minière en fonction des objectifs de développement durable : Un atlas, l’approvisionnement local peut grandement contribuer à l’atteinte d’un certain nombre d’ODD, comme démontré ci-dessous.

SDGs-Canadian-Mining-fr.JPG

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les contributions de l’industrie minière canadienne à l’étranger, consultez la section 6 du rapport Faits et chiffres 2017 de l’AMC.