Vous êtes ici

Contrer le recul de la compétitivité de l’industrie minière canadienne

Une coalition nationale d’associations œuvrant dans les domaines de l’exploration et de l’exploitation minières exhorte les ministres de l’Énergie et des Mines — réunis à l’occasion de leur 75e rencontre annuelle à Iqaluit — à adopter des recommandations et à prendre des mesures visant à faire en sorte que le Canada puisse concurrencer d’autres pays, en tant que destination de choix pour les investisseurs de l’industrie minérale et minière, un secteur qui stagne, depuis quelques années.

Un dossier présenté par la Fédération de l’industrie minérale canadienne (FIMC) décrit sept domaines où la collaboration et les actions des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux pourraient améliorer la capacité du Canada à attirer de nouveaux investissements de l’industrie minérale et minière. Il est essentiel de soutenir les efforts de l’industrie en vue de produire des métaux et des minéraux qui répondent aux besoins actuels de la société, de faire la transition vers une économie à faibles émissions de carbone et de continuer à générer de manière responsable des possibilités économiques pour tous les Canadiens. 

1. Défis en matière de réglementation 
Les facteurs politiques et réglementaires constituent des déterminants de premier plan dans les décisions d’investissement — les gouvernements doivent donc s’assurer d’adopter des régimes réglementaires efficaces, efficients, prévisibles et équilibrés, de façon à réduire l’incertitude, les délais et les coûts accrus qui nuisent aux investissements au sein du Canada.

2. Amélioration de la participation des Autochtones et reconciliation
L’industrie minière, qui est le principal employeur privé des Canadiens autochtones (toutes proportions gardées), soutient les entreprises autochtones et investit de façon considérable dans les programmes de formation et les initiatives communautaires. Les investissements du gouvernement visant à améliorer les conditions socioéconomiques des collectivités autochtones peuvent contribuer à favoriser une participation importante des peuples autochtones au sein de l’industrie.

3. Accès aux terres prometteuses
La capacité du Canada à attirer des investissements, à accélérer le rythme des découvertes et à assurer l’avancement des projets de développement minier est tributaire de son accès responsable aux terres prometteuses dont il est si bien doté. Les gouvernements canadiens devraient mener des évaluations exhaustives de ses ressources minérales, fondées sur des études géoscientifiques, afin de comprendre et d’intégrer la valeur du potentiel minéral dans les évaluations régionales et les décisions relatives à la gestion des terres.

4. Adoption de politiques efficaces sur les changements climatiques 
Des politiques efficaces sur les changements climatiques permettent de réduire considérablement les émissions, tout en stimulant l’économie canadienne. Ces politiques doivent n’avoir aucune incidence sur les recettes, assurer la compétitivité des secteurs à forte intensité d’émissions exposés aux échanges commerciaux (FIEEEC) et tenir compte des réalités économiques et géographiques changeantes, comme celles des régions éloignées et nordiques canadiennes. 

5. Investissements dans l’innovation et la geoscience
Les investissements gouvernementaux dans l’innovation et la géoscience stimuleront l’exploration et l’activité minières; ceux-ci sont essentiels pour améliorer l’efficacité, la productivité et la performance environnementale de l’industrie.

6. Exploration et extraction minières dans les régions éloignées et nordiques du Canada
L’avenir de l’industrie minière canadienne dépend de plus en plus des régions éloignées et nordiques du pays. Il nous faut relever les différents défis liés aux coûts d’exploitation élevés dans ces régions pour soutenir les investissements miniers et l’avancement des projets et améliorer les possibilités de développement économique des collectivités nordiques et autochtones.

7. Stimulation de l’investissement au moyen de solides politiques fiscales 
Des politiques fiscales saines visant à assurer la compétitivité du pays au sein de l’industrie minière mondiale doivent être mises en œuvre. Différentes mesures incitatives, des niveaux d’imposition concurrentiels et une réglementation des valeurs mobilières efficace et fiable permettront d’influencer positivement les investissements dans le secteur minier canadien.

Pour assurer la santé à long terme de l’industrie, il est impératif de rétablir la position du Canada sur la scène internationale, en tant que destination par excellence pour l’exploration minérale et l’exploitation minière. La FIMC est enthousiaste à la perspective de collaborer avec le gouvernement, l’industrie, les collectivités et ses partenaires autochtones en vue de soutenir une industrie minière durable et compétitive au Canada.

CITATIONS
« Il existe un besoin pressant d’aborder la décroissance de l’investissement minier et les divers problèmes qui exercent un impact sur la position du Canada comme premier pays où investir et explorer — une réputation qui nous était acquise jusqu’à récemment. Nous souhaitons assurer la réussite de l’industrie minière canadienne ainsi que sa compétitivité à l’échelle mondiale pour qu’elle puisse découvrir et produire, de manière responsable, les métaux et les minéraux dont la société moderne a besoin et continuer de générer des avantages économiques importants. L’industrie minière canadienne se réjouit à la perspective de travailler avec les gouvernements, les collectivités autochtones et les différents intervenants à la mise en place de solutions proactives qui permettront d’améliorer la compétitivité de l’industrie minière canadienne », a expliqué Glenn Mullan, président, Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs.  

« L’industrie minière canadienne établit des normes mondiales visant à favoriser des pratiques d’exploitation responsables du point de vue social, économique et environnemental et, si les engagements pris aujourd’hui par les ministres de l’Énergie et des Mines sont mis en œuvre adéquatement, ils auront le potentiel de stimuler les efforts en fournissant l’appui nécessaire à l’un des plus importants secteurs économiques du Canada. Les progrès encourageants réalisés dans la mise en œuvre du Plan canadien pour les minéraux et les métaux représentent un pas de plus vers la résolution de certains problèmes auxquels l’industrie est actuellement confrontée et le positionnement de notre secteur en vue de son succès à venir, tant au sein du Canada qu’à l’échelle internationale », a souligné Pierre Gratton, président et chef de la direction, Association minière du Canada.

À propos de l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (ACPE)
L’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (ACPE) est le principal porte-parole de la communauté de l’exploration et de l’exploitation minières. Comptant plus de 8 000 membres dans le monde, l’ACPE a pour mission de promouvoir une industrie minière durable, dynamique et mondialement responsable qui encourage l’adoption de pratiques exemplaires en matière de performance technique, opérationnelle, environnementale et sociale et de sécurité. L’ACPE est connue mondialement pour son congrès annuel, qui est considéré comme l’événement international par excellence pour l’industrie minière. Au fil des ans, le congrès a attiré plus de 25 000 participants provenant de 135 pays. La prochaine édition aura lieu du 3 au 6 mars 2019, à Toronto. Visitez le site www.pdac.ca (en anglais seulement) pour en savoir plus.

À propos de l’Association minière du Canada (AMC)
L’Association minière du Canada (AMC) est l’organisme national représentant l’industrie minière du Canada. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d’uranium, de diamants, de charbon métallurgique et de pétrole extrait des sables bitumineux, sont présents dans les secteurs de l’exploration minérale, de l’exploitation minière, de la fonte, de l’affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Visitez le site www.mining.ca pour obtenir plus de détails.

À propos de la Fédération de l’industrie minérale canadienne (FIMC)
La Fédération de l’industrie minérale canadienne (FIMC) regroupe plus de 20 associations nationales, provinciales et territoriales qui représentent divers volets de l’industrie minérale et minière du Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Kristy Kenny, Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs, 416-362-1969, poste 233, ou kkenny@pdac.ca.

Cynthia Waldmeier, Association minière du Canada, 613-233-9392, poste 225, ou cwaldmeier@mining.ca.