Vous êtes ici

La grève au Chemin de fer Canadien Pacifique nuit aux exploitations minières canadiennes

L'Association minière du Canada (AMC) se dit extrêmement préoccupée par les lourdes conséquences économiques qu'aura la grève au Chemin de fer Canadien Pacifique (CP) sur les communautés minières, et elle exhorte le gouvernement du Canada à agir immédiatement afin de régler le conflit de travail.

Les répercussions sont importantes du côté des sociétés minières qui dépendent du réseau ferroviaire pour approvisionner leurs exploitations en combustible et acheminer leurs produits et sous-produits vers l'extérieur. « Une grève des travailleurs du CP aura de graves répercussions sur l'industrie », a affirmé Pierre Gratton, président et chef de la direction de l'AMC. « L'acheminement de combustible et d'autres fournitures vers les sites miniers sera compromis, tout comme le transport de produits minéraux. »

La grève du CP perturbera le ravitaillement essentiel en combustible et en fournitures des mines d'un bout à l'autre du Canada. Elle empêchera également les mines de livrer leurs produits à leurs destinations finales, ce qui nuira gravement au maintien de leur capacité fonctionnelle. En cette période de reprise économique post-récession, une menace à la stabilité du secteur des ressources naturelles constitue une menace à la stabilité d'un des piliers de l'économie canadienne.

Au nom de l'industrie minière du Canada, l'AMC presse le gouvernement fédéral de régler le conflit de travail afin que les activités puissent reprendre leur cours normal le plus rapidement possible.

Selon le dernier rapport Faits et chiffres de l'AMC, l'industrie minière canadienne contribue pour plus de 50 % aux recettes-marchandises annuelles du réseau ferroviaire canadien. L'industrie est également un moteur économique clé au pays : en 2010, elle a contribué pour 36 milliards de dollars au PIB du Canada, employé 308 000 travailleurs et payé 8,4 milliards de dollars en impôts et redevances aux gouvernements provinciaux et fédéral. 

-30-

À propos de l’AMC

L'Association minière du Canada est l'organisme national qui représente l'industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d'uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont présents dans les secteurs de l'exploration minérale, de l'exploitation minière, de la fonte, de l'affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Veuillez consulter le site www.mining.ca