Vous êtes ici

L'AMC lance une nouvelle bourse pour les étudiants en finance du secteur minier

Pénurie de jeunes professionnels dans le secteur de l'économie minière

L'Association minière du Canada (AMC) a annoncé le lancement d'une nouvelle bourse destinée aux étudiants universitaires canadiens intéressés par une carrière dans le domaine de l'économie des minéraux.

L'AMC et ses membres ont créé la bourse commémorative Paul Stothart à la suite du décès de leur précieux collègue, Paul Stothart. Diplômé de l'université Queen's (M.B.A. en finance, baccalauréat en ingénierie civile), Paul a occupé le poste de vice-président des Affaires économiques de l'AMC de 2006 à 2012. Professionnel accompli, il avait à cœur de faire avancer l'industrie minière canadienne.

La bourse, d'une valeur de 3 500 $, sera remise chaque année à un étudiant. Les candidats doivent être inscrits au baccalauréat ou à la maîtrise en économie, ou encore à une maîtrise en administration des affaires (M.B.A.) dans une université canadienne reconnue. Leurs travaux scolaires courants ou planifiés doivent également témoigner de leur intérêt pour l’économie des minéraux ou les activités commerciales dans le secteur des mines. Les étudiants peuvent soumettre une demande dès aujourd'hui, et ce jusqu'au 15 avril 2013. La toute première bourse sera remise à un candidat de l'année scolaire 2013-2014.

Selon un rapport publié par le Conseil des ressources humaines de l'industrie minière (Conseil RHiM) en 2011, on estime que l'industrie minière canadienne devra embaucher 100 000 nouveaux travailleurs au cours de la prochaine décennie pour remplacer ceux qui prennent leur retraite et pourvoir à de nouveaux postes. En plus des autres sources de main-d'œuvre, l'industrie se tourne vers les universités pour l'aider à former la prochaine génération de travailleurs compétents du secteur minier.

« Axée sur l'économie des minéraux, la bourse renforce le besoin de personnel dans l'ensemble des postes du secteur minier, explique Pierre Gratton, président et chef de la direction de l'AMC. En plus de géologues, d'ingénieurs et de métallurgistes, l'industrie a également besoin de spécialistes possédant une formation en gestion des opérations et des finances. »

Le Canada est une plaque tournante mondiale en matière de finance liée aux activités minières, la Bourse de Toronto ayant été le siège de 80 % des transactions d'actions minières mondiales au cours des cinq dernières années. Toronto, Vancouver, Montréal, Edmonton et Saskatoon sont des centres miniers internationaux qui se doivent d'attirer des professionnels de l'économie des minéraux. L'industrie minière canadienne appuie également près de 3 200 fournisseurs d'emplois indirects qui procurent une expertise dans les domaines financier, comptable et juridique.

« Lorsqu'on pense au métier de mineur, on imagine toujours les travailleurs de mine souterraine plutôt que les spécialistes assis dans les bureaux de la rue Bay, explique M. Gratton. Les compétences dans le secteur des finances sont très recherchées dans notre industrie, et nous sommes heureux d'appuyer des étudiants qui envisagent une carrière gratifiante dans le domaine des mines. »

Pour obtenir des renseignements supplémentaires concernant la bourse et sur la manière dont les étudiants admissibles peuvent faire une demande, visitez www.mining.ca

-30-

À propos de l'AMC

L'Association minière du Canada est l'organisme national qui représente l'industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d'uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont présents dans les secteurs de l'exploration minérale, de l'exploitation minière, de la fonte, de l'affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Visitez le site www.mining.ca.