Vous êtes ici

Transport 2030 est un premier pas dans la bonne direction

L'Association minière du Canada (AMC) se félicite des engagements pris aujourd'hui par le ministère des Transports d'améliorer le réseau de transport du Canada afin d'encourager la croissance économique et de résoudre des problèmes qui, depuis longtemps, affectent le marché du transport ferroviaire.

En 2015, l'industrie minière canadienne était responsable d'environ 20 % de la valeur totale des exportations du pays, soit 91,2 milliards de dollars. En raison de son poids dans les échanges internationaux, l'industrie minière est le plus important groupe de clients des chemins de fer canadiens et, en 2015, elle a généré 51,4 % des revenus totaux des services marchandises. 

« Nous sommes heureux que le ministère des Transports reconnaisse que le commerce commence à domicile. Les compagnies minières ont besoin d'un réseau de transport efficace et fiable pour acheminer leurs marchandises vers les marchés et pour soutenir la croissance de leurs entreprises. La fiabilité du réseau de transport est également un critère clé dans la décision des entreprises d'investir ou non au Canada, » dit Pierre Gratton, président et chef de la direction de l'AMC. « Nous espérons que le gouvernement tiendra sa promesse de créer un système de transport plus transparent et mieux équilibré. »

L'AMC a accueilli avec grand plaisir l'engagement qui figure dans le plan stratégique du gouvernement, Transport 2030, et qui vise à instituer un nouveau régime de données destiné à appuyer la prise de décision fondée sur des éléments tangibles, et à rendre ces données accessibles à tous les utilisateurs de notre système de transport. L'AMC invite le gouvernement à faire preuve d'audace dans cette démarche et à s'assurer que les données de rendement et de capacité du rail figurent parmi les éléments divulgués, quel que soit le régime qui sera institué.

L'AMC est également encouragée par la volonté du ministre de régler les problèmes de longue date du marché du transport de marchandises en déposant, au printemps 2017, un projet de loi qui visera à mieux définir le service adéquat et convenable, à améliorer l'accès et la rapidité des décisions de l'Office des transports du Canada, et à se pencher sur l'avenir des règles en matière de revenu admissible maximal et d'interconnexion du trafic ferroviaire.

« Nous considérons l'annonce d'aujourd'hui comme une évolution favorable à l'amélioration du réseau de transport du Canada, mais nous sommes conscients qu'il reste encore des étapes importantes à franchir pour atteindre cet objectif. L'AMC participera toujours de manière constructive, aux côtés du gouvernement, à la mise en œuvre de ces mesures, » conclut Pierre Gratton.

-30-

À propos de l’AMC

L'Association minière du Canada est l'organisme national qui représente l'industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d'uranium, de diamants, de charbon métallurgique et de pétrole extrait des sables bitumineux, sont présents dans les secteurs de l'exploration minérale, de l'exploitation minière, de la fonte, de l'affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Veuillez consulter le site www.mining.ca.